Du Castel D'Enfer

Du Castel D'Enfer

Barzoi

Présentation

Présentation

Bienvenue au Castel D'enfer !

Mon envie d'avoir un barzoï me tenait depuis plusieurs années et elle a enfin commencée avec Guelia Lourovna du Domaine D'iasnaïa Poliana offerte par mes parents!



Elle a été suivie de près par Histoire D'amour du Domaine D'iasnaïa Poliana



Tous mes chiens sont L.O.F

 

Les bébés naissent à la maison et évoluent au sein de la famille.

Peu de sortie en expositions.

Tous mes chiots sont puces, primo-vaccinés inscrit au L.O.F et suivis, je suis toujours à la disposition de mes clients pour tous conseils.

Le Barzoï !

Le Lévrier est un chien paradoxal. 

- Sportif : toujours prêt pour de longues balades. 
- Zen : toujours prêt pour de longues heures collé à son maître sur le canapé bien douillet. Il vous accompagnera partout et s’adaptera à toutes les situations par amour pour son maître. Le lévrier n’aime pas être seul, je vous conseille de lui donner un compagnon ou une compagne car il transmettra sa solitude par quelques bêtises. 
Sensible et attentif à tous vos gestes, il sera le compagnon idéal pour votre foyer. En lui donnant une bonne éducation, il est propre très tôt. Autre avantage, il ne dégage pas d’odeur. Le Lévrier, contrairement à son apparence gracile, est rustique, solide. Il allie puissance et élégance.


Le Barzoi:

HISTORIQUE :



Chasseur impitoyable de lièvres, renards ou loups, c’est le lévrier de la noblesse russe d’avant la révolution de 1917 qui l’élevait en meute, conjointement avec des meutes de chiens courants. Dès la fin du XIXème siècle on le voit dans les plus grands élevages d’Europe et d’Amérique. En France, il est cité une première fois aux alentours de l’an mil. La chronique raconte que trois lévriers auraient été ramenés de Russie par Anne, fille du grand duc de Kiev, épouse en secondes noces du roi Henri 1er. Il arrive en force au début du siècle dernier, et contraint au rôle de lévrier de salon, il jouit d’un engouement particulier auprès de la belle société de l’entre-deux guerres. De nombreuses représentations (tableaux, bronzes, faïences, porcelaines, cartes postales, affiches) en sont restées. Avec la deuxième Guerre Mondiale, sa vogue disparaît et il rejoint, comme la plupart des lévriers, le semi-anonymat des passionnés de cette race.



STANDARD :



Chien d’aspect aristocratique, élégant, de constitution sèche et robuste, sa construction est légèrement allongée. Il fait partie des plus grands de la « gent canine » et mesure généralement pour le mâle 80-85 cm et la femelle 72-78 cm. Ses principales caractéristiques sont : tête longue, fine et ciselée, œil foncé à fleur de tête en amande, petites oreilles fines et mobiles, ossature plate, pieds de lièvre, fourrure ondulée et soyeuse, queue en cimeterre.



CARACTERE :



Plutôt calme et réservé d’aspect, c’est en réalité un tendre qui a besoin d’amour pour s’épanouir totalement. C’est aussi un chien volontaire, et il ne faut pas se laisser aller à lui passer tous ses caprices sous peine de le voir se transformer en gamin insupportable. Tous les éleveurs vous diront qu’il faut avoir avec lui « une main de fer dans un gant de velours ». Très calme à la maison, il est prêt à courir en extérieur !!!! 



UTILISATION :



Il a été longtemps délaissé sur ce point, alors qu’il est resté un chasseur passionné. Le racing, trop linéaire (son caractère slave aime la fantaisie !), n’est pas sa « tasse de thé ». C’est pour lui que les amoureux du Barzoï ont été les instigateurs d’une autre discipline, devenue officielle depuis 1984 : la poursuite à vue sur leurre (P.V.L.). Celle-ci, qui tend à reconstituer les conditions d’un parcours de chasse, est plus adaptée au tempérament du Barzoï.